Quel est le propre d’une personne qui utilise l’énergie subtile pour soulager les maux ? 

 

L’attribut prinicipal qui caractérise un guérisseur demeure sa capacité à « maitriser l’énergie ». Entendons nous bien, il s’agit d’être en mesure d’harmoniser son propre champ énergétique afin de vibrer plus haut et plus fort et d’augmenter un rayonnement qui pourra être bénéfique lors des soins.

L’énergie du guérisseur est comme …un soleil qui répand en continu une lumière et une chaleur apaisante et stimulante. Rien que ça !

Vous l’aurez donc compris, qui veut déployer son potentiel de guérisseur doit d’abord pratiquer et faire ses preuves sur lui-même avant de s’exercer sur d’autres !

 

Alors… Comment harmoniser son énergie  pour pouvoir rayonner ?

 

Différentes techniques, de nature physique ou spirituelle (au sens force de l’esprit) permettent de modifier ses propres vibrations et de rééquilibrer son énergie.

  • Les pratiques corporelles permettent de stimuler la circulation de l’énergie, de tonifier la vitalité, et de renforcer l’ancrage, tout en augmentant la confiance en soi.
  • Les pratiques de concentration et de visualisation sont aussi très efficaces pour se recentrer et calmer son esprit, induire des émotions positives.
  • Les pratiques méditatives permettent de libérer les tensions, de vider l’esprit, d’augmenter sa réceptivité, son intuition et sa créativité .

La combinaison ou l’emploi de ces pratiques vont avoir un impact direct sur l’énergie vitale,  c’est à dire

  • sa fluidité
  • son expansion
  • son intensité

 

La fluidité de l’énergie dans le cicruit signifie un état d’équilibre, très important lorsqu’on souhaite faire un soin énergétique. La fluidité permet également d’être d’avantage en état de réceptivité, autrement dit, de libérer son intuition et de recueillir des énergies nouvelles dans son corps.

L’intensité, c’est le feu, l’ardeur, la puissance de l’énergie. C’est le magnétisme qui répare et corrige les maux physiques et organiques. L’expansion du corps énergétique permet de toucher les différentes couches de l’être (corps mental, émotionnel, physique). Autrement dit, un guérisseur, c’est une personne qui  :  parvient à cet état de relachement (détente) suffisant pour permettre une circulation fluide de l’énergie, a une vitalité physique importante (grande réserve d’énergie) pour ne pas se « vider » ou se fatiguer pendant un soin et qui ouvre son coeur pour libérer son magnétisme et renforcer son champ électro-magnétique.

Ces dispositions réunies sont essentielles pour celui ou celle qui pratique des soins énergétiques.

C’est pourquoi le guérisseur poursuit un travail sur lui même, pour se libérer de ses propres entraves intérieures. C’est un entrainement de tous les jours. Sa pratique assure la qualité de son énergie ainsi que son aptitude à recevoir et à donner, énergétiquement.

Ces explications permettent de comprendre une chose essentielle : il vaut mieux éviter de pratiquer à la va vite, sans protocole de base, sans rituel, car l’on peut rapidement se confronter à certaines conséquences désagréables : être fatigué après un soin énergétique, être irritable, décentré, être en proie à des émotions ou à des énergies négatives, tomber facilement malade.

 

Notre potentiel de guérisseur s’éveille par la pratique, plus rarement, de façon magique ou soudaine. Il est donc indispensable de commencer à faire un travail de rééquilibrage sur soi qui réveille et stimule ses capacités intérieures, ouvre les canaux énergétiques et augmente sa propension à donner.