(EPIDOSE 2)

Après le dernier épisode, ne plus craindre l’énergie négative où tu as parfaitement compris que tu pouvais redevenir le BIG BOSS de ton énergie, poursuivons sur deux ou trois choses essentielles pour ta maitrise vibratoire ! Voici les étapes à suivre pour éviter de se laisser bouffer par les « émissions négatives » environnantes.

 

 

1/ PREMIERE ETAPE : LA BULLE ENERGETIQUE

 

 

La première chose essentielle pour ne pas se laisser infiltrer par une énergie peu ragoutante est de développer sa confiance en soi et d’exprimer sa VOLONTE PERSONNELLE.

Etrange comme première indication ?

Que nenni.

Ouvrir son plexus solaire (3e centre énergétique du corps) et rayonner pour prendre sa place permet d’étendre un champ énergétique plus hermétique aux missiles circulant dans l’air.

L’expression de sa volonté et de son MOI implique une certaine fermeté et un sens de l’affirmation qui permettent de :

-Renforcer le distinguo avec le monde extérieur et les autres (ainsi je ne prends pas personnellement les énergies négatives des autres)

-Affirmer sa place et délimiter son champ énergétique FERMEMENT.

 

Si tu es un être doué d’une belle sensibilité, il ne s’agit en rien de fermer ta sensibilité à double tour pour ne pas te faire cambrioler ta bonne énergie.

Ton vrai défi est de trouver un juste milieu pour garder à la fois ta capacité à éprouver ton environnement  tout en prenant une distance vis-à-vis de celui-ci afin d’éviter l’effet « éponge ».

Pas évident à priori mais cela est une nécessité pour se sentir bien et en équilibre au quotidien.

Une empathie non maitrisée nous rend évidemment éponge et donc sujet aux énergies et aux transferts. C’est le risque notamment lorsqu’on est exposé quotidiennement à des environnements « chargés en émotions lourdes ».

Le premier réflexe à instaurer en conscience, tel un pacte passé avec soi-même, est d’affermir les frontières entre mon monde et celui des autres.

Cela implique avoir une bonne connaissance de soi ainsi qu’un rapport bien ficelé avec son corps et son intériorité !

Lorsqu’on est en connexion avec soi-même, il est plus simple de faire le tri entre les émotions qui nous sont personnelles et celles que l’on ressent dans l’air (celles que la personne à côté de nous vit pleinement par exemple).

Voici un message important à envoyer à son subconscient en cas de nage forcée dans un  bassin « d’eaux sales ».

« Je délimite mon champ énergétique, sans pour autant me couper des autres. Ma bulle est résistante sans être fermé. Les énergies, les émotions que je ressens autour de moi ne m’appartiennent pas. »

 Ancre ce message chaque jour au plus profond de toi :

Là où s’arrête mon monde commence celui de l’autre. C’est une question de délimitation ou plutôt de limites énergétiques à poser avec bienveillance.

Il te suffit pour cela, de visualiser très simplement une belle bulle énergétique remplie et bien définie qui t’enveloppe dans les moments où tu te sens exposé à toutes sortes d’influences (lieux publics et autres endroits poubelles à stress). C’est un exercice à la fois simple et important que tu peux faire.

Si l’essence de ce message (ci-dessus) entre en profondeur dans ton esprit, il atteint également ton subconscient et devient une conviction qui va orienter et structurer ton champ énergétique (car l’énergie suit la pensée-information).

Cette croyance va induire un réflexe qui te permet de « filtrer » les énergies ressenties et de t’en dégager.

Cette première étape est cruciale car elle permet de délimiter ton champ pour ne pas te laisser dilapider par les influences extérieures.

PLUS JE SUIS EN MOI, EN CONSCIENCE, MOINS JE ME LAISSE HAPPER PAR LES EMANATIONS ENERGETIQUES DES UNS ET DES AUTRES.

 

 

 

2/ SURTOUT… NE PAS RESISTER AUX VENTS AGRESSIFS !

 

Je vais te dire pourquoi il est inutile de résister à l’énergie négative. C’est bien l’erreur que nous faisons tous que lorsque nous entrons en contact avec un lieu ou une personne qui nous semble dégager quelque chose qui ne sent pas très bon.

Nous avons tous le réflexe de nous fermer comme des huitres pour nous couper de ce qui nous déplait ou nous affecte.

Au lieu d’employer tes forces de façon positive et efficaces pour renverser la balance, tu vas te rétracter et ton champ énergétique également.

Cette fermeture des stores va alimenter un climat froid et tendu et engendrer un état de crispation à l’intérieur de toi.

Physiquement, mais également émotionnellement. Tu te bloques intérieurement mais c’est toi qui en ressens les effets contrariants.

Résultat, tout le monde, il est replié sur son petit plexus tout ramolli. Et c’est ainsi que l’on se retrouve dans une rame de métro aux mines fermées, remplie de mauvaises énergies.

La résistance est un piège qui te laisse dans l’illusion d’être protégé. Or, ce n’est pas de cette façon que tu réussis à changer ou à transformer les choses en positif.

D’une, il y a de fortes chances pour qu’en adoptant ce réflexe, tu te déconnectes de ton centre émotionnel, ce qui n’est en rien bénéfique à la longue, car tu ne sais pas ce qui passe en toi. Et tôt ou tard, toutes les émotions refoulées finissent par se rebeller et elles te font la misère !!!

Et tu es comme tout le monde, tu as envie d’être bien, non ?

 

Alors comment faire ? Comment ne pas céder à la tentation de résister férocement aux négativités ambiantes et intérieures ?

 

 

 

3/ …SE LAISSER TRAVERSER SANS RIEN RETENIR

 

Il n’y a pas une seule et unique méthode, cependant, une vérité reste invariable : au lieu de résister, il est préférable de faire preuve d’acceptation TOTALE.

Ce qui nous maintient dans cet état négatif, c’est la résistance que l’on met à la souffrance et à ce que l’on n’aime pas.

Il est bien mieux d’embrasser l’émotion qui nous saisit pour la laisser s’écouler à travers soi sans jamais lui donner l’occasion de se figer, de se cristalliser dans son espace intérieur !

C’est une règle imparable  qui consiste à d’abord détecter l’arrivée d’une émotion dite déplaisante pour éviter soigneusement qu’elles s’amplifient. Si on la laisse gagner du terrain, on est mal ! et en même temps si on la nie, on est mal sans même le savoir  cette fois-ci ! (c’est le fameux déni de sa propre vulnérabilité qui nous rend plus faible !)

Refuser d’entendre une émotion, une blessure, c’est vouloir continuer à avancer alors que l’énergie fuit ici et là dans sa coque. Tôt ou tard, on en paie les frais, avec à l’arrivée, une note plus ou moins salée !

 

 

 

4/ REDEVENIR LE BIG BOSS DE SON ETAT INTERIEUR, COMMENT ON FAIT CA ?

 

 

 

 La meilleure façon d’y « remédier » est de REVENIR EN SOI !

C’est-à-dire ramener la conscience dans ton corps, reprendre une respiration consciente et apprendre à déloger les tensions apparues dans une journée avant qu’elles ne prennent de l’ampleur comme des tiques en train de sucer ton sang !

Voilà en quoi des pratiques comme la méditation est si importante : elle permet de développer la force du corps et de l’esprit en recréant leur union.  On la présente comme une source d’apaisement, un moyen efficace de parer le stress et une possibilité d’élargir sa conscience mais il ne faut pas oublier de dire qu’elle est aussi très utile pour développer son champ énergétique et élever son taux vibratoire.

Alors, à force de pratique, notre sensibilité nous paraît moins poreuse et devient de moins en moins un facteur de fragilisation.

J’accepte de ressentir mais ne suis pas forcément affaiblie intérieurement car je parviens à rester centré et en sécurité dans mon propre corps.

La médiation et les outils de reliance à soi t’aident à cela. En fait, tu n’as pas nécessairement besoin de pratiquer la méditation en tant que telle, différentes voies sont possibles du moment, qu’elles te ramènent en ton corps et qu’elles induisent un assainissement de ton énergie.

 

Les activités sportives sont libératrices et activent la sagesse du corps. Ces pratiques intérieures favorisent nettement ce travail de renforcement intérieur et de différenciation aux autres énergies car on connait mieux son corps,  son champ d’énergie est plus vibrant, intense (énergie de feu), je reste centré dans mon énergie et suis moins balloté par les influences du monde extérieur.

En clair, reprendre en main le cours de ton énergie implique :

  • La prise de contact avec ton corps pour mieux comprendre ce que tu ressens et détecter les énergies agressives
  • Le développement des forces défensives du corps (défenses immunitaires et champ énergétique plus résistant aux agressions)
  • Le développement de la maîtrise de soi (ne pas avoir peur et laisser passer les émotions sans les accumuler en soi)

 

Sur ce, tu sais ce qu’il te reste à faire, jeune Padawan…