Tu la sens qui rode…. Et qui parfois te poursuit telle une odeur nauséabonde coincée dans tes narines.

Dans les couloirs du métro, dans les supermarchés, les restaurants, dans les bureaux, dans le bus. Elle est PARTOUT.  Impossible d’y échapper.

Tu sens qu’il y a un truc pas rond qui te crispe intérieurement et ferme ton plexus comme un tournesol abandonné par le soleil.

Ce phénomène a le don de dérober ta bonne humeur et fait descendre à grande vitesse tes réserves de vitalité.

                          J’appelle à la barre des accusés : l’énergie né-ga-ti-ve !

 

Tout le monde en fait l’expérience, tout le monde la côtoie et la connait bien intuitivement.  Personne ne semble pouvoir s’en vacciner. Comme une mauvaise grippe, l’énergie négative semble se refiler à tour de mains…

1/ Concrètement, qu’est-ce que c’est ?

2/ Peut-on s’en protéger réellement ? 

 

L’énergie négative est un sujet qui a toute sa place dans les soins énergétiques. Il faut dire qu’après une séance, certaines questions viennent de façon récurrente.

Le plus souvent, cela donne :

« ça va, cela ne vous fatigue pas de faire des séances ? 

Flanqué de

 « Et…. parce que ça doit être fatigant d’absorber l’énergie négative » ? 

C’est une croyance collective qui a la peau dure :

L’énergie négative serait un truc implacable auquel, les thérapeutes (énergéticiens, magnétiseurs, praticiens reiki etc) devraient faire face impuissamment en absorbant goulument tous les miasmes qui entravent intérieurement la personne.

 

Merci bien, pour ma part, je préfère largement m’en prémunir et faire un soin sans avoir à ingurgiter toute la souffrance bloquée en la personne. Qui plus est, il serait difficile de faire plusieurs soins énergétiques dans une même journée ! (trop de miasmes à digérer)

Alors, rassure-toi, dans la vie, l’énergie négative n’est pas une fatalité ! Il est possible de se protéger sans avoir à la rejeter. S’agit-il encore de mieux la comprendre !

 

En vrai, pourquoi l’énergie est-elle « négative » ?

Rappelle toi : t’est-il déjà arrivé de te sentir mal dans un lieu sans explication apparente ? Ou bien de te sentir perturbé(e) au contact d’une personne qui n’a, semble-t-il, rien de méchant.

Il est fort à parier que tu sois entré en contact avec une énergie de basse fréquence qui vient perturber ton propre champ énergétique.

Eh oui, les énergies sont des ondes informations que notre corps reçoit, et qu’il est nous plus ou moins possible de ressentir en fonction de notre présence à nous même et de notre niveau de conscience.

Notre enveloppe charnelle n’est en rien une frontière hermétique aux flux énergétiques et aux multiples vibrations qui constituent le monde. Au contraire, il en est le réceptacle bien avant que l’information parvienne au conscient.

Rappelle-toi, dans ce monde, tout est échanges vibratoires ! Rien n’est limité par nos sens physiques mais nous n’y prêtons guère attention, acculés au rythme trépidant de notre quotidien.

On parle fréquemment de  » mauvaise ondes  » pour évoquer le sujet ou le fait que le « courant ne passe  pas » entre deux personnes, ou encore qu’ils ne sont pas sur  » la même longueur d’onde « . Ces formulations évoquent clairement l’existence d’une réalité invisible et énergétique qui est avant toute chose ressentie.

Si notre sensibilité est  ouverte, à fleur de peau, cela signifie que nous sommes réceptifs et qu’il nous est alors difficile de faire abstraction de cette réalité énergétique, tout particulièrement lorsqu’il s’agit d’énergie de basse fréquence !

L’énergie négative désigne en effet des fréquence vibratoires basses qui sont symptomatiques d’un état sombre et pesant : émotions négatives (colère, tristesse, jalousie…), violence, peurs, angoisses…Toutes les émotions contrariées alourdissent notre état et affectent à la longue notre corps physique.

Bref, tout ce qui vient briser l’harmonie naturel et l’équilibre de la vie.

C’est une énergie qui nous sépare de nous-même, de notre côté lumineux, fatigue notre être et déstabilise toute tentative de cohérence collective.

Que cache cette énergie négative ?

 

Tu le sais, l’être humain est un être multidimensionnel : il y a le corps physique, le mental, l’émotionnel qui interagissent. L’énergie négative se traduit donc à différents niveaux de réalités :

Sur le plan physique : c’est le stade de manifestation le plus concret. L’énergie négative est dense, c’est un amas de tensions qui a pris forme concrète. Elle est donc facilement décelable :  symptômes physiques, douleurs, noeuds dans le dos, tensions.

Sur le plan psychique : plus subtilement, cela se ressent par la déviance entre son mental et son être profond, par un manque de concentration, les doutes, les excès d’analyse.

Sur le plan émotionnel : les émotions négatives, en s’accumulant, créent un sentiment général de mal-être ou de malaise. (tristesse, chagrin, colère,…), sentiment de vide,  perte d’enthousiasme, déprime.

Est négatif tout ce qui entre en conflit avec ton être profond et lumineux. Toutes tes contradictions intérieures sont par essence des tensions qui vont tôt ou tard se manifester.

En fait, cette énergie « négative » a un intérêt essentiel : elle est comme ces mauvaises expériences que l’on vit et auxquelles on ne peut échapper en tant qu’être humain. Si l’on en tire la substantifique moelle, on en sort alors plus fort et plus résistant.

Le fait d’avoir l’impression de « subir » cette mauvaise énergie nous ramène à notre pouvoir intérieur, à notre force de recentrage et… à notre talent d’alchimiste pour la transcender ! Derrière le plomb, il y a de l’or…

Eh oui, quand on a les pieds dans le caca, il devient temps d’apprendre à en faire quelque chose pour ne pas rester bloquer dans l’archétype de la victime et enfin avancer.

Dans le meilleur des cas, la mauvaise énergie environnante nous pousse à prêter une attention vigilante à nos sensations et à nos intuitions.

 

Que me dit mon cœur et mon corps à ce sujet ?

Elle nous renseigne également sur ce qui nous affaiblit et ce que nous pouvons rééquilibrer en soi pour être plus stable et serein.

L’énergie n’est donc pas négative en tant que telle ! Simplement, nous la percevons comme cela en raison des désagréments ou de la souffrance auxquelles elle est associée. En vérité, elle doit nous amener à prêter davantage à nos ressentis vibratoires et à « ce qui bloque en nous ». Elle permet de mettre l’éclairage sur ce qui te touche intérieurement.  

Si je me sens fragilisé, c’est que je ne me suis assez pas bien protégée et que j’ai un « terrain sensible » : il y a quelque chose en moi qui fait écho à cette vibration. Cela veut sûrement dire que je ne suis pas suffisamment centré ou ancré et que je laisse passer ces mauvaises ondes en raison de mes propres failles énergétiques.

Cela veut dire identifier ce qui bloque en soi et comment rééquilibrer cela pour pouvoir transcender la difficulté.

L’intention n’est pas de faire totalement abstraction de sa réceptivité mais de trouver un juste milieu pour garder à la fois sa capacité à ressentir tout en prenant une distance pour ne pas être submergé par ces « énergies » basses !

 Ça veut dire être moins sujet aux émotions perturbatrices et aux endroits « chargés » en basse énergie. (transports en commun, bureaux, etc…)

 

Tu es responsable de ton état intérieur, tu es ton propre maitre et tu peux donc changer ton état vibratoire si tu le décides !

 

Tu es tout à fait en mesure de renverser la donne et de reprendre le pouvoir sur le cours de ton énergie. Tu n’as pas à te sentir impuissant face à l’énergie négative !

Tu peux reconquérir progressivement ton énergie et ne pas te laisser impacter par le stress ambiant !

 

3 conseils pour renforcer ton énergie et ne plus être une éponge victime

 

Jeune Padawan, tu dois comprendre une chose essentielle pour avancer dans ton apprentissage. Une énergie positive bat à plate couture les énergies de basse fréquence. Aussi, si tu parviens à renforcer et à maintenir ton niveau d’énergie, tu te sentiras donc beaucoup moins affecté par les choses plombantes environnantes.  Les vibrations positives transmutent celles qui sont inférieures. Aussi, en tant qu’esprit créateur, tu as un rôle de transformation à jouer pour ne plus te laisser dominer par les énergies négatives.

 

1/ RENFORCER LE CORPS PHYSIQUE

 

C’est une hygiène à avoir dans son quotidien pour favoriser la circulation des flux énergétiques, à savoir l’évacuation de énergies usées et stimuler le renouvellement de la vitalité.

C’est pourquoi une pratique corporelle reste indispensable pour optimiser sa résistance et booster son système personnel.

En effet, l’entretien du corps physique va t’aider à aller puiser tes énergies subtiles qui vont venir s’accumuler dans ton corps énergétique. En ce sens, cela va permettre de constituer une réserve intéressante d’énergie vitale en toi pour te protéger d’éventuelles agressions énergétiques.

Un corps en pleine forme reste hermétique aux énergies polluantes ! Doper ta vitalité signifie que ton énergie augmente, que tu vibres suffisament haut pour que les émanations négatives ne fragilisent ton propre champ.

 

2/ PRETER ATTENTION AU RESERVOIR QUI SE VIDE !

 

Lorsque la fatigue se pointe au beau milieu de la journée, c’est un signal auquel il faut prêter attention pour se couvrir d’éventuelles fuites énergétiques. Le « coup de mou » nous invite alors à prendre le temps de se recentrer ! De renouer avec notre intérieur car notre énergie est dilapidée par les stimuli épars du monde extérieur. 

Lorsque tu « sens » que tu es dans un milieu, une atmosphère pesante, n’oublie pas de revenir en toi ! en commençant par le rituel de la respiration profonde. Maintiens cela jusqu’à ce que tu sentes que ton niveau d’énergie remonte et que la détente reprenne place ! Ta conscience doit donc être entièrement mobilisée sur cette intention pendant ce laps de temps.

C’est ainsi que tu évites les nombreuses fuites énergétiques auquel tu peux être sujet dans une journée bien remplie. La répétition de cette action permet de reconstituer ces forces vitales et d’augmenter sa qualité respiratoire, et augmenter. La respiration profonde permet d’aller capter l’énergie présente partout dans l’air, le « Qi » ou prâna.

Au dela du corps physique qui est nourrie par l’eau, l’alimentation, l’oxygène, il s’agit de concevoir ton être comme un réservoir d’énergie qui peut se remplir par l’exercice de ta conscience pour puiser dans l’univers la quantité dont tu as besoin.

 

3/ FAIRE UNE MEDITATION DE LIBERATION

 

En début ou en fin de journée, une méditation peut amplement t’aider à préserver ton niveau d’énergie sans te laisser atteindre de plein fouet par les émanations négatives que tu peux percevoir dans l’air.

En début de journée, cela permet de commencer la journée du bon pied, d’être moins perméable aux énergies environnantes et d’élever son niveau vibratoire. Pourquoi ?

La méditation bien menée conduit au recentrage, ainsi, l’énergie est rassemblée et l’on se laisse moins balloter par les aléas du quotidien et fragilisés par différentes agressions extérieures.

La première étape consiste à se détendre physiquement. Il s’agit d’abord de se reconnecter à son corps en associant sa conscience sur les parties du corps où l’on se sent « encombré » ou tendu. Commence par prendre le temps d’ouvrir ta cage thoracique pour prendre de grandes et lentes inspirations. L’air fait entrer une énergie nouvelle en toi.

Ensuite, évacues les tensions qui se sont crées en toi en imaginant un filet d’eau sombre qui s’écoule en toi pour être évacué par les pieds et rejoindre la terre. Cet exercice de visualisation permet en effet de faire un travail de purification énergétique.  Car ton énergie suit les moivements de tes pensées et de ton intention, aussi, cela générera un impact aussi bien au niveau corporel que spirituel. C’est l’aisance et la constance avec laquelle tu fais cet exercice qui te permet de faire évoluer le niveau de ton énergie et d’être plus conciliant avec les émanations du monde extérieur.

 Et, toi, quel est ton conseil pour faire face à l’énergie négative ? Et reprendre le poower !