Ca t’arrive de te sentir « pompé(e) », « vidé(e) » ou carrément terrassé(e) en présence de certaines personnes, après avoir baigné dans une ambiance tendue et  anxyogène ? Ou encore après avoir écouté patiemment ton voisin faire l’inventaire de ses peines ?

Bref, tu ressors avec la vilaine impression que ton corps, ton âme, ton esprit ont été vampirisés et tu as désormais qu’une seule envie, qu’on te foutte la paix dans ta petite bulle. Cette situation peut se produire régulièrement, quotidiennement ? Est-ce que tu serais cet être sensible, dévoré par les affres du monde, véritable réceptacle de la misère émotionnelle ?!

 

 

Aurais-tu les caractéristiques d’une éponge ?

 

L’éponge, le mot sied à merveille à celui ou celle qui subit sa réceptivité. En faisant un petit tour sur Wikipédia,  on y trouve une magnifique description :

 « sa structure poreuse lui confère une forte capacité d’absorption atteignant vingt-deux fois sa masse sèche pour les éponges animales. C’est pourquoi son usage principal est la toilette et le lavage en général. »

Aaaah ! On met le doigt sur le problème N°1 : cette généreuse- gigantesque capacité d’absorption. Cette première caractéristique qui parle d’elle-même revient à penser qu’en tant qu’ « éponge », tu serais un peu comme un agent nettoyant du corps social grâce à tes fonctions absorbantes et lavantes.

Exemple : tu es là tranquille, dans les transports, en train de te repasser le film de ta journée, et pendant ce temps, tu es en relation directe avec les flux énergétiques présents dans ton environnement. Inconsciemment, tu es en train de flirter, (sans que tu aies donné ton accord) avec toutes sortes de pollutions énergétiques générées par les êtres et les choses qui t’entourent. Ta sensibilité te rend perméable parce que tu ne sais pas comment la maitriser, l’endiguer.

En passant, l’air de rien, au contact des autres, tu recueilles une émotion de colère qui flotte par ci, une tristesse plombante par là. Bien sûr tu réserves un accueil chaleureux dans ton champ à ce florilège d’énergies perdues. En clair, on peut dire que ton système de filtrage des énergies ou ton pare feu intérieur n’est pas très performant !

Pas facile à vivre tous les jours, surtout par les temps qui courent  😉

 

Dis moi, comment es-tu sensible aux énergies subtiles ?

Je ne vais pas te faire passer un test de perméabilité mais voici rapido une échelle pour te permettre de situer ton niveau de sensibilité aux énergies.

Pas perméable : état de santé excellent, tu as une bonne stabilité physique et émotionnelle, une résistance physique, mentale et émotionnelle à toute épreuves.

Peu sensible : tu tombes rarement malade, ton niveau de vitalité est plutôt constant, tu n’es pas facilement déstabilisé par les ambiances dans lesquelles tu baignes.

Sensible :  Ta vitalité fluctuante (en fonction des contextes notamment), tu peux être déstabilisé émotionnellement par d’autres personnes ou des ambiances négatives, tu tombes parfois malade.

Eponge : tu présentes souvent certains symptômes chroniques (allergies, maux de tête, fatigue) ta santé est fluctuante tout comme ta vitalité, tu es facilement fatigué dans les endroits publics et bondés, tu es aussi très empathique, ta sensibilité émotionnelle est exacerbée.

Carrément éponge : Tu es souvent dévitalisé, fragile physiquement, ton énergie est faible, tu es facilement déstabilisé émotionnellement, « à fleur de peau », (la larmichette n’est jamais bien loin), tu ne se sens pas ancré, ni centré.

 

Tu sais pourquoi tu te fais aussi facilement pompé ? Parce que tu es en étroite relation avec le monde des énergies sans même le savoir !

Les mondes des énergies = c’est le monde insubstantiel et invisible. Le non-manifesté. Le plan subtil, vibratoire. (j’arrête la liste des qualificatifs).

Celui des idées flottantes, des émotions du monde, des égrégores. Tout ce qui ne se voit pas, ne se touche pas mais se sent, se canalise, se capte au même titre que l’on chope les microbes !

L’hypersensible « capte » sans se rendre compte les ondes, les champs vibratoires qu’il traverse comme si ces canaux énergétiques étaient plus ouverts que la moyenne : une vraie passoire ! (cf ton pare feu n’est pas activé !)

Je ne peux attester cela, néanmoins, cette hypothèse est hautement plausible :  notre corps énergétique /subtil reçoit en permanence les informations présentes dans le champ vibratoire, plus notre corps énergétique est spongieux, ouvert, et réceptif, plus nous ramassons d’informations au gré de nos pérégrinations.

Et ce, sans avoir le mode d’emploi pour les digérer, les évacuer, les recycler !

Nos antennes sont saturées par toutes ces informations sensorielles et émotionnelles. Il nous faut intégrer que nous sommes branchés et apprendre à vivre en paix avec cette réalité invisible.

En d’autres termes, la reconnaissance de l’existence de cette réalité énergétique est la première étape avant de mettre en œuvre des moyens pour ne plus se laisser balloter par les émotions et pollutions elctro-magnétique présentes dans l’air !

Une chose à comprendre : plus ta sensibilité, ta réceptivité est importante, plus il est nécessaire de développer ton ancrage, ton centrage, ta stabilité, ta fluidité.

Diantre.. Que faire de tous ces miasmes qui te traversent ?

 

4 clefs pour devenir imperméable aux énergies perturbatrices

1) Revenir en son centre

 

Une personne qui a une sensibilité très ouverte pourra très facilement se diluer au contact des êtres, comme si ces « frontières » n’étaient pas franchement délimitées. Cette tendance à la dispersion faute d’un centrage qui la préserve amène immanquablement la fatigue et la longue, la perte de ses propres repères intérieurs (qui suis-je ? ces émotions que je ressens sont-elles vraiment les miennes ?). Etre centré signifie littéralement notre esprit est canalisé, centré, captif sur une action, une intention sans se laisser divertir ou disciper par les influences diverses extérieures.Nous sommes bien connectés à notre intention première, à notre mission.

Lorsque tu te sens perturbé en présence d’éléments de tension, fort à parier que que tu sois décentré, et qu’il te faille revenir dans ton corps physique, c’est-à-dire ramener ton esprit dans ton corps en te concentrant par exemple sur ta respiration ou bien en porter ton attention sur ce qui se passe intérieurement. En clair, recréer la connexion avec la corps physique en dirigeant ta cosncience vers celui-ci. Ceci te prémunit des fuites énergétiques et vient limiter ta perméabilité.

2) Poser des limites

 

Oui…plus que nécessaire ! Il y a une chose récurrente chez les êtres hautement empathiques, c’est cette absence de garde intérieur !

Il laisse tout passer sans jamais OSER dire STOP ! ça suffit ! Cela ne me concerne pas !

Bref, de poser ses limites claires et de savoir dire NON pour préserver ton intégrité. La personne réceptive se trouve facilement dans l’écoute et dans une forme de passivité qui amenuit son propre rayonnement. Non seulement, la plupart du temps, elle se trouve décentrée par rapport à son monde intérieur, mais elle n’a pas assez force de rayonnement pour barrer les flux perturbateurs.

Cette problématique réfère à son 3e chakra : l’estime de soi, l’affirmation de sa personnalité ainsi que de sa volonté. Apprendre à poser des limites est une marque d’amour-propre et de respect de soi, car personne n’est la poubelle à stress de l’autre. Faire respecter ses limites (en termes de temps, d’énergie) nous rend moins spongieux sans pour autant devenir un cœur de pierre.

C’est aussi marquer sa volonté, un principe masculin, actif qui régule et filtre nos interactions avec le monde extérieur. Cela demande de ne plus avoir peur d’être soi et d’être responsable de son énergie pour ne plus être victime des ascendants émotionnels des autres.

 

3) Nettoyer ses énergies

 

Eh oui quoi de plus normal après l’hygiène de son corps physique que de nettoyer son espace intérieur. Nos blocages, nos charges émotionnelles se trouvent dans notre corps énergétique qui réunit l’énergie du corps et de l’esprit.

En tant qu’hypersensibles, il est URGENT de redonner place à ces espaces où l’on peut se vider la tête, se détendre, libérer les émotions cachées dans nos profondeurs. Autrement, nous courons droit au fourbis, à la saturation des sens et aux crises émotionnelles !

Apprendre des techniques de nettoyage énergétique sont nécessaires pour se débarrasser en toute simplicité des pollutions en tous genre de la journée. Les pratiques d’auto traitement, de visualisation ou encore de méditation sont parfaites pour nettoyer et protéger son champ énergétique.

 

 

 4) Développer son ancrage et sa vitalité

On y revient. Encore lui, l’ancrage ! Tu n’y échapperas pas, petit être humain. Si tu veux renforcer ta protection énergétique, assurer une garde rapprochée, qui repoussent les vilaines énergies négatives, il te faut constituer une couche d’énergie protectrice. Cela dépend majoritairement de ta capacité à t’ancrer : c’est-à-dire à être en lien avec ton corps physique, à puiser l’énergie de la terre (meilleur rempart contre toute perturbation du champ vital !). Une personne bien ancrée présente une faible perméabilité, elle se trouve donc protégée des nuisances psychiques, électro-magnétiques tout en ayant une bonne capacité de revitalisation. 😊

 

Ton empathie ou ta sensibilité ne doivent pas être un frein à ton bien-être. C’est une force dont tu es dotée mais cet attribut exacerbé a besoin d’être contrebalancé pour trouver son équilibre.

C’est ce que je te propose d’accomplir cher padawan, avec le programme J’arrête d’être une éponge ! Du sur-mesure, aux petits oignons pour devenir un vrai ninja contre les influences moribondes. Sur 5 semaines, tu sauras tout tout tout pour devenir imperméable.