« Guérison, guérison, où es-tu ? »

 

Comment ne pas te répondre par : « la clef est en toi ».

Possible que tu t’enrages, en te disant, j’en ai marre que l’on me dise que la solution est en moi !! Je ne la trouve pas ! Je ne la ressens pas  cette put*** de solution intérieure! Aidez-moi !!

(Faut dire que ton temple intérieur aurait besoin d’une fée spécialisée en rangement d’inconscient).

 

Prenons une inspiration bien profonde !

L’avenir est plein d’espoir cher padawan : on commence à s’émanciper d’un fort conditionnement culturel qui a séparé le corps et l’esprit.

Nous, pauvres Occidentaux, dont l’expression de l’intuition a été brimée par le « cartésianisme ( je pense donc je suis ), nous redonnons progressivement du crédit à notre intelligence intuitive et nous comprenons que notre corps n’est pas un  simple utilitaire qui nous conduit chaque jour, mais  bien le château fort de notre esprit.

 

 

La guérison repose sur le lien corps et esprit

 

La science prouve les liens évidents entre corps et esprit et dans son sillage, l’influence de l’esprit sur le corps ! Des thérapies comme la sophrologie et l’hypnose redonnent la part belle au pouvoir créateur de l’esprit.

Il est trop tard pour se voilà la face et se déresponsabiliser :

Toutes les tensions créées dans notre esprit se traduisent dans notre énergie, avant de prendre forme par la suite dans la matière : le corps physique.

 

« Ce qui ne s’exprime pas s’imprime »

 

C’est ce qu’on appelle « somatiser ». Nos conflits intérieurs, nos pensées et émotions négatives induisent des blocages et failles dans notre système énergétique, qui, à la longue, si rien ne change, peuvent donner naissance à des symptômes ou des maladies.

Le corps physique exprime nos blessures, nos déséquilibres, nos forces, nos fonctionnements, nos habitudes. Il parle à notre place.

On comprend désormais que corps et esprit sont liés, que l’esprit a donc une influence directe sur le corps et donc sur l’état de santé. La volonté de « supprimer le symptôme » pour se débarrasser du problème,  ne va pas traiter les facteurs émotionnels à l’origine du trouble.

Les maux ont une signification spirituelle, ils sont la traduction d’un déséquilibre plus profond, caché dans la psyché.  La maladie est le « mal a dit ».

Cela ne fait qu’avérer des principes de fonctionnement de l’être intégré depuis des millénaires dans la médecine chinoise.

 

 

La guérison n’est pas la disparition de la pathologie..

 

Lorsqu’on parle de « guérison », il faut s’éloigner du concept que nous avons tous en tête qui se résumerait à la disparition des symptômes et au rétablissement du corps physique par le traitement médical. Non.

Le rétablissement physique est un premier pas vers la guérison mais seulement un premier pas. La véritable guérison est la remise en équilibre des différentes énergies qui nous constituent : physiques, émotionnelles, psychiques.

En médecine chinoise, chaque organe correspond à une émotion. Chaque émotion (colère, tristesse, anxiété, soucis, peur, frayeur, rancoeur) a une vibration qui va entrer en résonance avec l’organe qui a une vibration de même fréquence.

La vibration de l’émotion négative correspondant à l’organe bloque la circulation de l’énergie, perturbant notamment le bon fonctionnement de l’organe dont le déséquilibre peut générer à la longue une pathologie.

 

Pour qu’il y ait guérison complète, il faut donc traiter les trois dimensions de l’être : physique, émotionnel et psychique.

Cela signifie dépolluer le corps physique et réparer l’organe atteint, libérer les blocages énergétiques liés aux émotions négatives et rééquilibrer globalement l’énergie, transformer les pensées et les croyances limitantes à l’origine de ce déséquilibre.

C’est un travail holistique et en profondeur qui permet de passer à un niveau supérieur de conscience et à une libération d’un « karma émotionnel ». (= les émotions négatives qui se sont répétées au fil du temps et inscrites dans notre structure énergétique)

L’aspect physique (la maladie) n’est que la partie tangible d’un mal-être plus profond qui n’est en général, pas conscient.  

 

 

Parlons des étapes indispensables de la guérison intérieure

 

La guérison s’effectue en trois étapes qui nous impliquent d’une part notre intelligence introspective, d’autre part, notre povoir de création:

  1. La compréhension du déséquilibre
  2. La libération des émotions bloquées (j’accepte de voir ce qui souffre en moi)
  3. La transformation du conflit intérieur (je décide de corriger la cause mentale et de transformer mes habitudes de pensées)

 

C’est la combinaison de ces trois dynamiques qui permet un processus complet de guérison car le rééquilibrage se fait à tous les niveaux de l’être. 

Pas seulement physiquement. Pas seulement mentalement. Pas seulement émotionnellement. TOUT !

 

La disparition du trauma et la transformation des pensées et croyances limitantes peuvent donner lieu à l’expression de son être profond. Une fois que nous libérons la souffrance cachée dans les limbes de l’esprit et que nous apaisons nos blessures émotionnelles.

La véritable guérison implique une transformation au niveau émotionnel, c’est-à-dire sur le plan subtil et invisible : elle vise à nettoyer les énergies bloquées (émotions, traumas), les mécanismes émotionnels négatifs pour cheminer vers la guérison de ses blessures.

La guérison nécessite un nettoyage aussi bien physique (désencrypter le corps des mémoires cellulaires) que psychique (transmuter certaines croyances négatives qui sclérosent sa vision du monde) pour une réintégration et réhabilitation progressive de son être profond.

 

La question que l’on peut TOUS se poser, c’est :

Quel être serais-je véritablement si je pouvais me départir de certaines peurs, certains traumatismes, certaines croyances limitantes qui conditionnent mes comportements et l’orientation de ma vie ? (encore faut-il se rendre compte dans un premier temps de tous ces conditionnements qui entravent notre expression personnelle)

Au fond, nous cherchons tous à retrouver cette liberté intérieure en comprenant qui nous sommes, en libérant ces blocages qui sont en nous.

« Lorsque je guéris mes blessures d’âme, je me libère et ma véritable personnalité s’exprime. »

La  véritable guérison est spirituelle parce qu’elle :

  • mobilise notre force intérieure
  • implique la compréhension de ce que nous sommes
  • anime la volonté de corriger les pensées et actions qui ont généré cette pathologie.

 

« Chaque condition qui nous affecte correspond à un besoin. Sans quoi nous ne souffririons pas. Le symptôme n’est qu’un effet extérieur. Nous devons aller en nous-mêmes pour en dissoudre la cause mentale. » extrait du livre « D’accord avec ton corps ». Louise L. Hay

 

La véritable guérison est spirituelle ou n’est pas !

 

Un point c’est tout.