Magnétiser, c’est un vrai métier !

Devenir magnétiseur comme on deviendrait boulanger..hmmm, ce n’est pas pour maintenant.

Il y a de la marge avant que le diplôme de magnétiseur voit le jour et que la profession ne soit réglementée. Malgré les premières traces de cette activité remontant à -1600 avant J-C en Egypte, il demeure aujourd’hui bien compliqué, pour les personnes qui s’intéressent de près à ce domaine, de savoir quel chemin prendre pour devenir magnétiseur.

Pour ceux qui donnent raison à leur petite voix intérieure (celle qui les invite à exprimer leur guérisseur intérieur), subsistent quelques questions :

Comment se former pour devenir magnétiseur ? Comment être sûr d’avoir les « qualités » et capacités requises ? Comment exécuter des « passes magnétiques » qui donnent des résultats probants ?

Même si la médecine énergétique a de beaux jours devant elle, le magnétisme reste une voie très particulière car il faut apprendre à assumer, auprès de ses proches, et de la société un goût non conformiste pour le monde de l’invisible et le non scientifiquement prouvé.

Oui, c’est sûr que répondre à la question « que faites-vous dans la vie ? », « magnétiseur » peut soit provoquer la fascination ou bien la suspicion.

Alors, il faut être à l’aise avec ce positionnement et faire rapidement fit de ce que peuvent penser les gens pour rester uniquement focalisé sur ce que le magnétisme peut apporter comme soulagement et mieux-être.

Seul comptent l’apaisement, la vitalité, la reconnexion retrouvées pour les personnes qui sont venues confier leur corps, leur esprit et leur âme entre les mains chaleureuses et bienveillantes du magnétiseur.

On peut choisir de magnétiser le dimanche, à ses heures perdues, et bénévolement, ou bien choisir d’exercer cette capacité chaque jour, et en faire une véritable activité. A chacun sa vocation !

Magnétiser peut-être une activité à temps plein, en cabinet, dans la mesure où c’est une pratique à visée thérapeutique dont les effets se constatent de façon empirique (et ce, depuis 1600 avant JC !).

Peut-on vraiment choisir de devenir magnétiseur ?

Grande question ! D’autant que la méconnaissance de nos propres capacités nous conduit à croire que devenir magnétiseur n’est sûrement pas quelque chose que l’on décide.

Inutile d’être repéré ou d’avoir la sainte bénédiction de qui ce soit pour pouvoir magnétiser. Il faut savoir se reconnaître comme magnétiseur en devenir, c’est-à-dire, une personne en voie de se réapproprier sa propre puissance intérieure ! Rien de plus ni de moins.

Nombreux magnétiseurs comme moi font figure de contre-exemple à cette croyance autour de la nécessite d’avoir LE don.

J’ai choisi délibérément d’exercer dans le magnétisme comme on choisit de devenir vétérinaire, et ce, sans avoir de conviction sur mes dons.

Le magnétisme est aussi bien une voie du cœur qu’une voie d’efforts personnels. Il faut à la fois s’ouvrir à cette dimension invisible et travailler la force de l’esprit.

Cela nécessite certaines (pré)dispositions, tel qu’une grande sensibilité et une ouverture d’esprit ainsi qu’une force spirituelle importante (concentration, volonté, sagesse) mais rien de tout cela n’est inaccessible.

Choisir de devenir magnétiseur, c’est d’abord reconnaitre sa propre lumière et se donner la permission de rayonner sa puissance pour en faire bénéficier le plus grand nombre.

Quelles formations pour devenir magnétiseur ? 

Pour ce qui est des voies d’apprentissage, certains apprennent de façon autodidacte, en se plongeant dans des ouvrages et en multipliant les expériences personnelles pour apprivoiser les techniques du magnétisme. Faute de voie officielle.

Une formation en tant que tel n’est pas indispensable pour certains mais encore faut-il un haut degré d’autonomie, de la curiosité, et beaucoup de sagesse pour entreprendre ce chemin en solo.

D’autres vont se lancer dans des stages et formations.

Et des formations en magnétisme, il y en à la pelle… avec des explications et des méthodes plus ou moins fiables et claires pour assurer le développement de ses capacités extra-sensorielles.

Toutes les possibilités sont bonnes du moment que cela permet de nourrir sa pratique, d’approfondir sa compréhension des lois de la nature, d’élargir ses techniques et d’affiner son geste.

A vrai dire, il n’y a pas de chemin tout tracé dans un métier qui demande d’être pleinement dans sa polarité intuitive. Pas la peine de chercher celle qui serait la plus reconnue.

La formation qui sera la plus complète devra aborder aussi bien l’aspect technique (savoir-faire), que le savoir (les mécanismes en énergétique, les règles de l’Energie, les différents vortex), que le savoir-être (posture du thérapeute, accompagnement du consultant).

Aussi, je te conseille de choisir la formation qui t’inspire confiance par un discours et une approche structurée, clairs et non dogmatique.

A mon sens, le mieux reste encore de suivre plusieurs formations dans le domaine pour croiser les approches et les enseignements. C’est ce que j’ai fais pour bien appréhender le magnétisme et prendre de l’assurance.

Cela permet de nourrir sa compréhension du sujet et d’étoffer sa technique grâce à des approches différentes qui peuvent être complémentaires .

A-t-on vraiment besoin de faire une formation en présentiel pour apprendre le magnétisme ?

Cela n’est pas indispensable, pour autant, la pratique régulière sur des proches ou cobayes, elle, est essentielle pour faire des progrès.

Le secret entoure la pratique du magnétisme… Cette opacité (tout particulièrement en France) est entretenue par un indécrottable scepticisme et une sorte de tabou correlé au mysticisme qui colle au magnétisme.

Aussi, tu pourras cumuler les livres, les vidéos, ou les formations sur le magnétisme : rien ne remplace l’échange avec ses ainés pour être rassuré ou encore éclairé sur ce sujet qui nécessite plus que jamais explications.

Les rituels, les incantations, les passes et impositions sont souvent incompris lorsqu’on les regarde d’un point de vue extérieur. Parce qu’on ne saisit pas les mécanismes et les forces internes auxquels on fait appel à travers ces gestes.

D’entrée, cela fait beaucoup d’obstacles à la libre expression de son propre magnétisme. Car quoique veuillent en dire les plus sceptiques et ceux qui ne jurent que par le Sacro-saint « don », nous avons tous du magnétisme qui n’est que cette énergie qui nous traverse et nous anime.

Cette force créatrice est au fondement de la vie. Elle ne peut se calculer, se mesurer, mais nous sommes Energie, et nous sommes maintenus en vie par cette énergie.

Que ceux qui veulent la réduire à une mesure particulière, au plan bio-chimique, se leurrent complètement.

Vouloir mesurer l’infini n’est, par définition, pas possible. L’ Energie peut se sentir, se vivre mais ne peut être figée par des mesures scientifiques.

Le magnétisme ou l’accès à la 5e dimension

Nul ne peut être magnétiseur celui ou celle qui ne jure que par un seul prisme.

Les matérialistes ne jurent que par la science exacte, la médecine allopathique, l’accompagnement bio-chimique.

Les intellectuels sont cantonnés à une vue mentale et analytique des choses qui les prive d’une compréhension symbolique et sacrée de la vie.

Les spirituels auront tendance à se déconnecter du matériel, de l’importance du corps et du moment présent.

Le magnétiseur, lui, est en équilibre entre Ciel et Terre. Il ne nie aucun aspect de la vie, il est à la fois pragmatique et spirituel.

Il garde une approche holistique, il réconcilie toutes les parties de l’être. En travaillant sur les différentes couches du corps énergétique, il accède aussi bien à l’énergie du corps physique qu’aux autres plans : l’éthérique, le corps astral, mental, spirituel, c’est-à-dire le plan émotionnel, le psychisme et l’âme de la personne.

Tout comme les médecins ont des spécialités, il y aura plutôt des magnétiseurs axés sur le corps et son rétablissement (soulagement des douleurs, récupération des forces vitales,), d’autres sur la guérison des blessures émotionnelles, d’autres encore auront certaines « affinités » pour traiter certaines pathologies plus que d’autres (eczéma, brûlure, angoisses).

Et la vie leur enverra de façon récurrente des patients qui auront tel type de symptômes, comme si leur disposition et particularités énergétiques attiraient à eux les personnes qui, elles, ont besoin de restaurer ou réanimer cette vibration en elle pour retrouver l’équilibre et la santé.

Aussi, le magnétiseur ne soigne pas simplement les bobos (même s’ils commencent toujours par ça)…

Oui, au début, il découvre cette habilité : il va poser ses mains sur la douleur et voir les premiers effets curatifs émerger sans trop savoir pourquoi ni comment ! Magique !

Et puis, au cours de son apprentissage et du renforcement de ses capacités magnétiques, il va prendre conscience que le magnétisme n’est pas une affaire de rémission du corps physique, mais qu’il fait le lien entre les différentes parties de l’être ! L’énergie étant le lien entre le matériel et l’immatériel, le corps physique et la vie intérieure (l’esprit).

Soigner avec l’énergie, c’est aussi avoir accès à cette profondeur de l’être, revenir à l’essence des choses et au caractère de sacré de la Vie.

En fait, il s’agit de quitter le référent newtonien (limité par l’espace et le temps) pour accéder à la 5e dimension, où onde et matière se fondent dans la même unité. Un monde dans lequel tout est un et interdépendant.

Et sinon, quelles sont les compétences à acquérir ? Et les qualités requises pour devenir magnétiseur ?

C’est bien beau tout ça, mais concrètement, être magnétiseur, qu’est-ce cela demande en termes de savoir-faire, de savoir et savoir-être ?

Savoir : connaissance de l’anatomie humaine (c’est toujours mieux de savoir où se trouvent le foie, et la rate), connaissance des corps subtils et des forces élémentaires.

Savoir-faire : auto-magnétisation, ré-harmonisation des centres énergétiques, libération des points de stagnation d’énergie, lecture des messages du corps et de l’âme.

Savoir-être : grande capacité d’écoute et de présence, empathie, non jugement, et compassion.

Dois-je ajouter une grande indépendance d’esprit et beaucoup de sagesse pour être dans l’expression de sa propre lumière ?

Regardons plus en détails dans la carte intérieure pour devenir (un bon) magnétiseur…

Nourrir l’état de confiance

Une des choses qui caractérise le magnétiseur et qui est une nécessité absolue pour faire évoluer ses capacités ?

Je veux parler de la confiance sous toutes ses formes : la confiance en soi, en l’intelligence de l’Univers et au monde des possibles !

Cela peut sembler fantasque mais cet état particulier est une porte ouverte aux potentialités du magnétisme.

La confiance est un médium entre le monde du visible et de l’invisible, elle permet l’ouverture d’esprit nécessaire à l’accueil de ses ressentis, aux intuitions du cœur, au pouvoir curatif du magnétisme. Elle favorise aussi le passage des énergies subtiles.

A contrario, le doute ferme cette extrasensorialité, brime l’expression de la voie du cœur. Le magnétisme devient alors quelque chose qui n’existe pas. (fort à parier que tous ceux qui tiennent pareil discours ne sont pas en prise en leur capacités extrasensorielles et leur intelligence intuitive).

La confiance en soi repose sur des actions et des expériences gratifiantes où l’on a pu dépasser sa peur et mettre en œuvre ses capacités pour se rendre finalement compte que nous étions bel et bien capables !

Agir avec l’invisible demande d’entrée une bonne dose de confiance en soi car on n’obtient pas de résultat dans l’immédiat.

La confiance, ce n’est pas croire de façon orgueilleuse qu’on va réussir à soigner telle ou telle personne, mais laisser la « magie » de l’Energie opérer, en toute humilité, sans présager de la suite des choses. Etre dans l’accueil.

Alors fuis tout scepticisme car il t’éloigne de la voie de l’expérience, du ressenti et du cœur ! (En clair, tu ne pourras pas magnétiser convenablement si tu es grippé par le doute)

Chaque jour que Dieu fait, entraine-toi à gagner en confiance en choisissant de cultiver cet état par un discours intérieur et des visualisations qui la soutiennent ! C’est la première chose à faire pour s’engager dans cette voie et devenir magnétiseur.

Cultiver sa foi

J’en conviens qu’il n’est pas évident de faire confiance en l’invisible, car cela nous demande de faire confiance sans avoir de preuve, de certitude ou de repères. Et notre cerveau rationnel n’aime pas ça !

Nous attendons trop qu’on nous prouve, qu’on nous démontre, qu’on nous confirme avant de passer à l’action. Avec le magnétisme, c’est un renversement de paradigme.

On doit d’abord croire pour ensuite voir. Croire c’est aussi ouvrir la porte à des énergies supérieures pour qu’elles puissent, à travers nous, intervenir pendant le soin.

La foi permet d’élever sa vibration et d’attirer, par la loi d’affinité, les énergies d’aide et de guérison qui se situent dans des vibrations hautes, sur des plans de conscience supérieures.

L’humilité est une grande force dont fait preuve le magnétiseur. Ce dernier a conscience qu’il est un intermédiaire entre les polarités Terre-Ciel et qu’il ne doit ses résultats qu’à sa disponibilité à recevoir les forces qui habitent cet univers.

Et cette humilité lui garantit d’être au service des forces qu’il rencontre et non l’inverse, qu’il se limite à la force de sa volonté pour magnétiser.

Voilà pourquoi il n’existe pas un seul magnétisme, mais des magnétismes, en fonction des polarités, et vibrations qui interviennent à travers le magnétiseur.

Un objectif : faire grandir sa force magnétique

Tu le sais déjà (normalement), le magnétisme est une capacité dont tout le monde dispose mais, que les trois quarts de la population ignorent puisqu’on se méprend sur ce sujet et qu’on préfère regarder à l’extérieur plutôt qu’à l’intérieur, là où se trouvent nos véritables richesses.

Enfin, pour ceux qui me suivent toujours depuis le début, sache que pour magnétiser « convenablement », pas de miracle, il s’agit d’augmenter son potentiel magnétique.

Dans un premier temps, on va comprendre d’où vient ce magnétisme, comment il agit pour savoir quels sont les leviers à activer et tenter de devenir un super magnétiseur au fil du temps, .

Si tel est ton destin jeune padawan, je t’inviterai donc dès à présent, à t’entrainer régulièrement, voir tous les jours si possible, en pratiquant des exercices de concentration, de centrage, d’ancrage ou encore de magnétisation des plantes pour faire bouillonner ton magnétisme !

C’est ainsi que tu pourras constater fièrement les effets et la progression de tes capacités de réception et d’émission sur tes proches notamment.

Eh oui, à force de répétition, d’ancrage, de précision, et de fluidité, on peut muscler sa force magnétique de la même manière qu’on peut muscler n’importe quelle capacité en soi.

Alors comment développer son fluide magnétique ? Tout un programme. Ce sont des exercices qui mêlent méditation, travail de l’énergie (Qi Gong notamment), visualisation, respiration impliquant corps et esprit dans une même dynamique : l’équilibre et l’accès à sa profondeur intérieure. Ces exercices sont indispensables pour devenir magnétiseur.

Pratiquer l’auto-guérison

Le magnétisme ne nait pas uniquement de d’applications et d’exercices de développement corporel et spirituel.

Devenir magnétiseur, c’est avant toute chose, incarner la pratique sur soi et pour soi par la pratique des auto-soins. En se donnant ce que l’on prodigue aux autres, on peut mieux se rendre compte des effets curatifs et des mouvements internes que l’action du magnétisme peut générer.

Ainsi, tout bon magnétiseur poursuit un travail de guérison intérieur en continu. Ce qui lui permet de retirer des couches et des couches de croyances négatives et de mal-être.

Ce dépouillement intérieur lui vaut de gagner en sagesse, en compassion, et permet d’élever sa vibration. Autrement dit, l’élévation de sa conscience lui donne accès à des énergies subtiles supérieures qui interviennent dans la guérison.

Cette dynamique d’auto-guérison, qu’elle passe par l’auto magnétisation, la méditation, l’auto hypnose, combine les mêmes forces que celles employées sur l’autre lors d’un soin énergétique :  détente, force mentale et grandeur émotionnelle liée à l’expression du cœur.

Pratiquer sans modération l’amour inconditionnel

Le pragmatisme d’un magnétiseur ? C’est d’abord de s’aimer lui-même, s’il veut se donner aux autres. La reliance aux hautes énergies passe en premier lieu par l’union de soi. Cette union intérieure, synonyme d’amour de soi, correspond à un état de conscience qui permet de capter les énergies de guérison.

En étant dans l’amour de soi, tu deviens un aimant à bonnes énergies, et tu distribues par ta présence un message de paix et d’harmonie autour de toi. Ton rayonnement nourrit le meilleur en l’autre et réveille ses propres forces car « En cultivant l’amour, on aide chaque âme dans l’univers. »  

C’est pas moi que le dis, c’est Buddha. Toute guérison véritable repose sur l’amour.